6 oct. 2008

L'art de faire un lancement de pub 'magnifique'...

La publicité invite désormais régulièrement, pour un format plus évènementiel, des animateurs à vanter les mérites des produits. Benjamin Castaldi, Sébastien Cauet, Flavie Flament se sont déjà prêtés à l'exercice, principalement pour des produits haute technologie (consoles, écrans plats...).

Je lis sur Ozap que Lancôme s'est essayé fin août à l'exercice sur M6 pour le lancement de Magnifique. Annoncé au par des teasings dans la semaine précédente, l'écran pub (115 secondes) entièrement consacré à Lancôme intégrait la pub dans un évènement au musée Rodin diffusé en direct et présenté par Alessandra Sublet. L'animatrice s'est malheureusement totalement emmêlé les pinceaux en prononçant un texte de dix mots... ça a dû bien leur faire plaisir chez Lancôme, au prix où se monnait ce type d'opération.

La présence de l'animateur est un pas de plus dans le principe de faire de la campagne pub elle-même un évènement. L'idée fait des émules, tant il est difficile d'émerger dans un contexte de très nombreux lancements parfums sur la période de septembre. Les années précédentes, Chanel (pour la nouvelle campagne N°5 avec Nicole Kidman et pour le rouge Allure), puis Dior (pour Midnight Poison), s'étaient ainsi lancés sur un principe d'une pub long format, quasiment court métrage au regard de la durée classique d'un spot pub, jusqu'à Mugler (pour le premier film Angel) hier soir. Ces initiatives cherchent à éviter que le film publicitaire, pris dans l'écran pub classique, ne soit noyé dans la masse des spots : ils tendent à lui conférer une dimension cinématographique et artistique qui échappe au contexte publicitaire classique. Et ainsi rappeler que le parfum n'est pas un produit comme les autres !



Crédit photo : Ozap

5 commentaires:

lola a dit…

J'ai une petite question (mais il paraît qu'il n'y a pas de questions bêtes...) : Pourquoi est-ce que septembre est privilégié, alors qu'il s'agit de la période où le compte en banque a été mis à mal avec les vacances d'été, le paiement des impôts et autres assurances ?

Merci!

Tendances and co a dit…

Lola, je me permets de répondre, je pense que c'est en septembre que commence la course pour Noel, comme ça, pendant trois-quatre mois, on a le temps de l'impreigner les pubs, les parfums, les univers (quand il y en a un). Partir plus tard serait certainement TROP tard.

Le critique de parfum a dit…

C'est une chose de faire preuve de créativité en matière de marketing, mais je préfèrerais plus de créativité et d'originalité pour les parfums eux-mêmes!...

Celine D. a dit…

J'ajoute que "l'événement" avait aussi été annoncé par 2 fois aux inscrites de la newsletter Lancôme, et je confirme l'emmêlage de pinceaux, que j'ai vu en direct.

Les marques cherchent à se distinguer avec de véritables courts-métrages ? Pour ma part, j'ai particulièrement remarqué 2 spots publicitaires cette rentrée, qui ont en commun leur extrême simplicité esthétique et en même temos une très belle valorisation de la féminité : "Ma Dame", de Jean-Paul Gaultier, et "Shalimar" de Guerlain.

Une parenthèse épurée dans un tunnel publicitaire encombré, c'est peut-être ça la véritable originalité.

carine a dit…

Aie Aie consternation, j'ai fait un tour sur ozap et je ne peux que constater que ce lancement en grande pompe est ridicule... Ils se la jouent Chanel mais si Lancome était au niveau de Chanel ca se saurait. Ils feraient mieux de dépenser leurs sous dans le produit plutot que dans la pub chez l'oreal!